Mediathèque de Saint Laurent de la Cabrerisse 11220

11 juin 2019

Compte rendu du Cercle littéraire du 11 juin

 

 

cercle littéraire juin 19

 

Chers lecteurs,

C'était le dernier cercle littéraire de la saison. Nous reprendrons le 10 septembre. Nous espérons que nos lectures vous donnerons envie de lire cet été.

 

Claire

Elle a partagé quelques réflexions en tant qu'historienne de l'art sur le regard en peinture... Le texte est à la disposition des lecteurs à la médiathèque.

 

M.

mister lupin

« Dear, M. Lupin » Roger et  Charlie Mortimer   Non Disponible Ce livre n’est pas traduit.

Nostalgic, witty and filled with characters and situations that people of all ages will recognise, Dear Lupin is the entire correspondence of a Father to his only son, spanning nearly 25 years. Roger Mortimer's sometimes hilarious, sometimes touching, always generous letters to his son are packed with anecdotes and sharp observations, with a unique analogy for each and every scrape Charlie Mortimer got himself into. The trials and tribulations of his youth and early adulthood are received by his father with humour, understanding and a touch of resignation, making them the perfect reminder of when letters were common, but always special.A racing journalist himself, Roger Mortimer wrote for a living, yet still wrote more than 150 letters to his son as he left school, and lived in places such as South America, Africa, Weston-super-Mare and eventually London. These letters form a memoir of their relationship, and an affectionate portrait of a time gone by.

 

Un fils retrouve les lettres que son père lui a écrites pendant 25 ans. Il va publier ces lettres pour rendre hommage à son père. Il y rajoute des commentaires. Humour anglais et témoignage d’une époque.

Nostalgique, plein d’esprit et plein de personnages et de situations que les gens de tous âges reconnaîtront.
Les lettres de Roger Mortimer à son fils, parfois hilarantes, touchantes et toujours généreuses, sont remplies d'anecdotes et d'observations précises…

 

Guy

emmanuel le magnifique

« Emmanuel le Magnifique » Patrick Rambaud     Non disponible

Un soleil nouveau s’est levé sur la France. Est-ce Austerlitz ? Ou bien le sacre ?
Au printemps de l’an de grâce 2017, Emmanuel le Magnifique est entré dans l’histoire, costume de banquier et sceptre à la main : jeune prince à la voix grêle, aux régiments start-up, annonçant un monde rénové. FiniS, les rois fainéants ! Adieu, les rois chevelus ! Aux oubliettes, François le Petit, gaffeur, trempé, roi de la parlotte à l’embonpoint d’employé modèle. Aux barbaresques, Nicolas le Flambard, et son cortège d’embrouilles à talonnettes !
Après le dernier règne socialiste, voici la nouvelle saison du Royaume made in France : inattendue, pleine d’espoirs, impérieuse. Make France great again ! Dans le temps nouveau, Arcole est sur le câble, et les ennemis se nomment Plenel et Bourdin, non Mélenchon et Olivier Faure…
Entre House of cards et Game of thrones, voici la chronique facétieuse, attendue, hilarante, d’un règne si neuf qu’il ressemble au précédent. Petit guépard deviendra peluche ?
Chaque président espère sa chronique par notre grognard de la littérature : voici le président servi !

 

théorie de la dictature

« La théorie de la dictature » Michel Onfray   Non Disponible

Il est admis que 1984 et La Ferme des animaux d'Orwell permettent de penser les dictatures du XXe siècle. Je pose l'hypothèse qu'ils permettent également de concevoir les dictatures de toujours.
Comment instaurer aujourd'hui une dictature d'un type nouveau ?

J'ai pour ce faire dégagé sept pistes : détruire la liberté ; appauvrir la langue ; abolir la vérité ; supprimer l'histoire ; nier la nature ; propager la haine ; aspirer à l'Empire. Chacun de ces temps est composé de moments particuliers.
Pour détruire la liberté, il faut : assurer une surveillance perpétuelle ; ruiner la vie personnelle ; supprimer la solitude ; se réjouir des fêtes obligatoires ; uniformiser l'opinion ; dénoncer le crime par la pensée.
Pour appauvrir la langue, il faut : pratiquer une langue nouvelle ; utiliser le double langage ; détruire des mots ; oraliser la langue ; parler une langue unique ; supprimer les classiques.
Pour abolir la vérité, il faut : enseigner l'idéologie ; instrumentaliser la presse ; propager de fausses nouvelles ; produire le réel.
Pour supprimer l'histoire, il faut : effacer le passé ; réécrire l'histoire ; inventer la mémoire ; détruire les livres ; industrialiser la littérature.
Pour nier la nature, il faut : détruire la pulsion de vie ; organiser la frustration sexuelle ; hygiéniser la vie ; procréer médicalement.
Pour propager la haine, il faut : se créer un ennemi ; fomenter des guerres ; psychiatriser la pensée critique ; achever le dernier homme.
Pour aspirer à l'Empire, il faut : formater les enfants ; administrer l'opposition ; gouverner avec les élites ; asservir grâce au progrès ; dissimuler le pouvoir.
Qui dira que nous n'y sommes pas ?
M.O.

 

Odile

psychologie de la connerie

« Psychologie de la connerie » Jean-François Marmion (sous la direction de)   BDA 153 PSY

Dan Ariely, Boris Cyrulnik, Antonio Damasio, Howard Gardner, Daniel Kahneman, Edgar Morin, Tobie Nathan et bien d'autres encore parlent de la connerie.

Un monde sans connards est possible !
En fait, non. Désolés.
Mais ça n'empêche pas d'y réfléchir.
La connerie, chacun la connaît : nous la supportons tous au quotidien. C'est un fardeau. Et pourtant les psychologues, spécialistes du comportement humain, n'ont
jamais essayé de la définir. Mieux la comprendre pour mieux la combattre, tel est l'objectif de ce livre, même si nous sommes vaincus d'avance.
Des psys de tous les pays, mais aussi des philosophes, sociologues et écrivains, nous livrent ici leur vision de la connerie humaine. C'est une première mondiale.
Et peut-être une dernière, profitez-en !

 

Anne

loyautés

« Les Loyautés » Delphine Le Vigan    BDA R.VIG

«  Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d'innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révelerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ?"

 

 

Rose-Marie

analphabète

« L’Analphabète » Agota Kristof   BDA 848.03 KRI

Onze chapitres pour onze moments de sa vie, de la petite fille qui dévore les livres en Hongrie à l’écriture des premiers romans en français. L’enfance heureuse, la pauvreté après la guerre, les années de solitude en internat, la mort de Staline, la langue maternelle et les langues ennemies que sont l’allemand et le russe, la fuite en Autriche et l’arrivée à Lausanne, avec son bébé.

Ces histoires ne sont pas tristes, mais cocasses. Phrases courtes, mot juste, lucidité carrée, humour, le monde d’Agota Kristof est bien là, dans son récit de vie comme dans ses romans.

 

Marie-Baie

trump

« Trump »   Marie-Cécile Nave    BDA 320.973 NAV

Désireux de satisfaire "les hommes blancs en colère", Trump a placé au coeur de son projet le rétablissement d'une masculinité - blanche - hégémonique. C'est donc sous le prisme du genre que Marie-Cécile Naves propose une lecture aussi originale que convaincante de la politique intérieure et extérieure et de la communication du 45e président des Etats-Unis. Par contraste avec Obama. qu'il qualifie de "faible", Trump se met en scène en chef autoritaire en cultivant son impulsivité et sa misogynie. Il vise un illusoire retour à l'âge d'or de la domination mondiale des Etats-Unis en jouant sur les peurs identitaires et la nostalgie. Dans un contexte où les droits des femmes sont ouvertement attaqués pour défendre un patriarcat qui se sent menacé, Marie-Cécile Naves pose cette intéressante question : le féminisme peut-il prendre la tête de l'opposition à Trump ?

 

soie

« Soie » Alessandro Barrico   BDA R.BAR  (Grands caractères)

Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour part au Japon. Entre les monts du Vivarais et le Japon, c'est le choc de deux mondes, une histoire d'amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables. Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d'une voix, la sacralisation d'un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable. Dès sa parution, Soie a imposé Alessandro Baricco comme le plus talentueux des jeunes écrivains italiens.

 

 

quelqu'un pour qui trembler

« Quelqu’un pour qui trembler » Gilles Legardinier    BDA R.LEG

Comment être un père quand on arrive vingt ans après ?

Pour soigner ceux que l'on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu'il apprend que la femme qu'il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent.
Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n'importe quel inconnu. Est-il possible d'être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l'aide de ceux que le destin placera sur sa route.

 

histoires vraies du Langue doc Roussillon

« Histoires vraies du Languedoc-Roussillon » Hubert Delobette    BDA 944.8 DEL  (Rayon patrimoine)

Et Soudain... 25 Histoires vraies en Languedoc Roussillon par collectif

 


07 juin 2019

Exposition instruments de musique du monde

exposition instruments de musique du monde

Posté par mediathequeslc à 23:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2019

Sélection de printemps

 

dons printemps

Documentaires

louis II

«Louis de Bavière. De la réalité à l’idéalisation romantique » Jean Ades   923 LOU

Louis II de Bavière (en allemand Ludwig II), né Louis Othon Frédéric Guillaume de Wittelsbach (Ludwig Otto Friedrich Wilhelm von Wittelsbach) le 25 août 1845 à Munich et mort le 13 juin 1886 au lac de Starnberg, près du château de Berg, fut le quatrième roi de Bavière, régnant de 1864 à 1886. Ses autres titres sont comte palatin du Rhin, duc de Bavière, de Franconie et de Souabe. Il est le fils aîné de Maximilien II de Bavière et de son épouse Marie de Hohenzollern.

Louis II est surtout connu comme un excentrique dont l'héritage est étroitement lié à l'histoire de l'art et de l'architecture. Il a commandé la construction de plusieurs châteaux et palais extravagants et fantastiques dont le plus célèbre est Neuschwanstein. Il fut le mécène du compositeur Richard Wagner dont il fut probablement amoureux. [Wikipedia]

guide pratique

« Guide pratique de gastronomie familiale. L’art et le plaisir pour la santé » Christine Bouguet-Joyeux 641.31 BOU

" Changez d'alimentation ", demande, dans son livre, le professeur Henri Joyeux. Beaucoup sont maintenant prêts à sauter le pas, mais se posent aussitôt la question : " Comment faire ? " C'est pour leur répondre que son épouse, Christine Bouguet-Joyeux, nous donne ce guide pratique et nécessaire ! En effet, conditionnés par une offre alimentaire industrialisée et médiatisée, qui se pare de toutes les qualités mais détruit à terme notre santé, nous avons besoin d'apprendre ou de réapprendre les gestes simples et les habitudes saines d'une alimentation intelligente, économique, gastronomique et savoureuse. Tout vous est expliqué simplement et clairement dans ce Guide, illustré par l'auteur : données scientifiques les plus récentes, et remises à jour pour cette 2e édition, sur les relations entre l'alimentation et les cancers, le syndrome métabolique, le diabète, l'obésité, les maladies inflammatoires du tube digestif et des articulations, les troubles hormonaux et l'ostéoporose ; portrait santé des aliments présenté, de façon synthétique et enrichissante, initiation élémentaire aux tisanes de santé et aux épices ; conseils nutritionnels et alimentaires " à la carte ", adaptés à différents profils d'âge ou de santé, avec une annexe spécifique surpoids / obésité / forme ; techniques de préparation et de cuisson détaillées et accessibles même aux débutants : choix des aliments, couleur, odeur, saveur, cuisson idéale à la vapeur douce pour ne pas détériorer les aliments et leur garder leurs meilleures qualités nutritionnelles ; proposition de menus adaptés ; près de 200 recettes compatibles avec les intolérances classiques. Ce livre, testé et expérimenté, depuis plus de dix ans, dans de très nombreuses rencontres amicales et bénévoles, est à lire dans la cuisine. Il y sera le compagnon de chaque jour, indispensable pour mettre en œuvre ces nouvelles habitudes alimentaires, base de " la santé au quotidien ", qui ont déjà aidé non seulement de nombreux malades mais également, encore plus nombreux, beaucoup de bien portants qui en tirent le plus grand profit. Il ne s'agit pas de régime ou de diète, mais réellement de manger mieux et meilleur pour préserver, restaurer ou construire un " capital santé pour tous ". C'est l'objectif n° 1 de la prévention. Il est maintenant à portée de main.

passants de compostelle

« Passants de Compostelle » Jean-Claude Bourles    910.4 BOU

Qu'est-ce qui, aujourd'hui, peut bien pousser un individu à marcher jour après jour et dans des conditions parfois difficiles vers le lieu présumé de l'inhumation de l'apôtre Jacques le Majeur ? Cette question, Jean-Claude Bourlès se la pose depuis des années qu'il sillonne les 1 600 kilomètres d'un chemin prenant sa source au Puy-en-Velay. Dans ce livre, il interroge surtout les autres, les pèlerins mais aussi des témoins privilégiés : agriculteurs, commerçants, et tous ceux, laïcs ou religieux, qui voient se succéder les "passants de Compostelle" et parfois les accueillent dans les gîtes, auberges ou refuges qui jalonnent leur itinéraire.

hypertension

« L’Hyper tension artérielle. Tout pour la prévenir et la soigner » 616.132 BRA

En France, nous sommes 7 millions à souffrir d'hypertension artérielle. Cette maladie des artères peut être familiale mais généralement, elle résulte d'une accumulation de facteurs de risques comme le surpoids, la sédentarité, le tabagisme, l'excès de cholestérol ou encore le stress. Elle n'est donc pas une fatalité. Voyons ensemble comment évaluer vos risques, mettre en place des mesures de prévention par l'alimentation, la pratique de certaines activités physiques et la prise de compléments alimentaires. Sans oublier la nécessité de suivre un traitement médicamenteux lorsqu'il est prescrit pour éviter des complications cardiovasculaires parfois graves. 

homme est un homme

 « Un homme est un homme » Bertolt Brecht         832 BRE

Très tôt déjà on trouve chez Brecht des notes pour cette pièce. Apparemment sous l effet de la Grande Guerre, Brecht projette un personnage qui, par la force de l environnement (et des hommes) auxquels il est exposé, devient interchangeable, et dont l individualité s éteint. Il lui donne d abord le nom de Galgei mais au milieu des années vingt, fortement impressionné par la lecture des Barrack Room Ballads de Rudyard Kipling, Galgei devient le porteur Galy Gay dans les baraquements de Kilkoa dans les Indes. Brecht s éloigne alors de l expressionnisme de son temps et de ses appels un peu abstraits à l'« Homme ». Au lieu d un vrai changement du personnage voulu par les expressionnistes et impliquant un mûrissement éthique, Brecht vulgarise la transformation subie par le porteur Galy Gay. Elle devient presque un acte mécanique. À la fin des années vingt, devant la montée du national-socialisme, Brecht se voit obligé de modifier la pièce. Il reconnaît que la masse, sous l influence de laquelle Galy Gay se transforme, nécessite une description plus précise. Ainsi se forme pendant les années suivantes une nouvelle version dans laquelle les côtés romantiques et aventureux de la version de 1926 sont refoulés et où la transformation du personnage est présentée comme négative. Pour se faire une idée plus concrète des changements que Brecht entreprit, le lecteur trouvera ici deux versions de la pièce, celle de 1926 et celle de 1938. Beaucoup plus tard, en 1953, révisant ses premières pièces, Brecht écrivait : « Le problème de la pièce est la fausse, la mauvaise collectivité (la bande ) et son pouvoir de séduction... »

morts mystérieuses

« Les morts mystérieuses de l’Histoire » Docteur Cabanes    944 CAB

Précurseur de toute une génération d'auteurs à succès, le docteur Augustin Cabanès a écrit de nombreux ouvrages et séries consacrés à l'Histoire de France. Il nous offre ici une lecture fascinante des morts les plus énigmatiques de notre histoire : de Charlemagne à François Ier, de Louis XIV à Napoléon III, tous les grands noms passent sous le scalpel agile et érudit du docteur Cabanès. C'est avec un plaisir non dissimulé que le célèbre médecin dissèque les corps, les esprits et les vies de ces personnages célèbres. Entre démystifications et révélations, la science se met alors au service des secrets historiques. 
Enfin rééditées près de 100 ans après leur première publication, ces Morts mystérieuses de l'Histoire de France n'ont pas pris une ride. Elles constituent un formidable tour de force alliant avec panache et précision l'Histoire et la Science, l'analyse et la passion. Tout le talent du docteur Cabanès est de nous les rendre attrayantes, touchantes, surprenantes, incroyablement moderne même... 

autopsie

« Autopsie des morts célèbres » Philippe Charlier   614.1 CHA

Comment est morte Lucy, notre ancêtre commun ? Pourquoi et comment le corps de Saint Louis a été dispersé à travers le monde ? Que nous apprend l'étude du cerveau de Descartes ? Est-ce que Balzac a été tué par sa folie créatrice ? Hitler s'est-il suicidé dans son bunker en mai 1945 ? L'Histoire est pleine de mystères, c'est peut-être ce qui fait son charme... Les résoudre est une aventure passionnante qui s'étend sur plusieurs siècles. N'étant plus une discipline monolithique, l'Histoire voit désormais s'étendre son champ d'action tandis qu'elle s'enrichit de rapports fructueux avec d'autres sciences humaines et fondamentales : anthropologie physique, ethnologie, archéologie, biologie. La récente apparition de la paléopathologie - cette médecine appliquée aux cadavres anciens - a permis de réelles avancées dans le domaine des connaissances et a même contribué à résoudre des "énigmes historiques" depuis longtemps insolubles. Cette nouvelle méthodologie nous aide à mieux comprendre le quotidien et le mode de vie des populations du passé (tordant le cou, au passage, à quelques idées reçues...) et éclaire aussi, parfois, la mort de patients "célèbres". A travers ces cas médico-historiques, dont beaucoup ont peuplé nos manuels scolaires, c'est une nouvelle façon d'écrire et d'appréhender l'Histoire qui s'ouvre devant nous.

 

dico colin

« Dictionnaire des difficultés du français » Jean-Paul Colin  443.COL

Le Dictionnaire des difficultés du français vous aide à résoudre les problèmes que pose notre langue : prononciation genre conjugaison construction orthographe emploi et sens sont indiqués pour chaque mot présentant une ou plusieurs difficultés. Des articles de synthèse traitent les questions générales : accents pièges, construction des conjonctions, accord des participes, etc. Des tableaux de conjugaison regroupent toutes les formes verbales employées. Totalement actualisé, il signale les glissements de sens, les variations de l'usage, mais aussi les mots nouveaux voire les sigles qui rythment la vie de tous les jours.

dictionnaire infernal

 

 « Dictionnaire infernal » Jacques Collin de Plancy 133.4 COL

Dictionnaire infernal, ou Recherches et anecdotes, sur les Démons, les Esprits, les Fantômes, les Spectres, les Revenants, les Loups-garous, Les Possédés, les Sorciers, le Sabbat, les Magiciens, les Salamandres, les Sylphes, les Gnomes, etc., les Visions, les Songes, les Prodiges, les Charmes, les Maléfices, les Secrets merveilleux, les Talismans, etc. ; en un mot, sur tout ce qui tient aux Apparitions, à la Magie, au Commerce de l'Enfer, aux Divinations, aux Sciences secrètes, aux Superstitions, aux Choses mystérieuses et surnaturelles etc., etc., etc.

 

dico analogique

« Dictionnaire analogique Larousse »  443 DIC

Correspondance, comparaison, ressemblance, similitude, association d’idées… Tels sont les enchaînements que suggère ce dictionnaire analogique en groupant, à partir d’un mot-centre, les autres mots qui présentent un rapport de sens avec lui. Qu’il s’agisse du vocabulaire usuel, des idées abstraites ou des domaines d’activité les plus contemporains, que l’on veuille retrouver un terme momentanément oublié ou élargir ses moyens d’expression, chaque mot en fait découvrir d’autres. Pour faciliter la recherche, un index de plus de 15000 mots évoqués par l’analogie renvoie à chaque article-clé.

enfance guillotinée

«Mon enfance guillotinée » Gérard Fesch  306.74

Paris, quartier de la Bourse, 25 février 1954. Un braquage qui tourne mal. Jacques Fesch, vingt-trois ans, jeune homme de bonne famille, se blesse en tentant de dévaliser un agent de change. Dans sa fuite, il abat un policier. Il est vite retrouvé et jugé au cours d'un procès retentissant. Il sera guillotiné trois ans plus tard. Trente ans après, s'ouvre un autre procès : celui de sa béatification. Car en cellule, à la prison de la Santé, Jacques Fesch s'est converti. Il a connu l'appel mystique et rédigé des centaines de pages - des lettres, un journal - qui lui vaudront une autre célébrité. Ses livres, croit-on alors, sont sa seule descendance. Mais en 1994, Gérard " Droniou ", quarante ans, pupille de l'Assistance publique, découvre en lisant L'Express que Jacques Fesch est sans nul doute... son père ! Placé à l'âge de dix-neuf jours, arraché à cinq ans à sa mère adoptive, Gérard a grandi sans connaître l'identité de ses géniteurs. Ce livre est l'histoire d'un homme en quête d'un nom et de racines. L'histoire de son combat mené en dépit des embûches de l'administration, de l'acharnement d'une famille et d'un héritage paradoxal : tous les pères ne sont pas à la fois criminel, écrivain et, peut-être, saint...

je le connais

« « Je le connais, c’est un Juif ! » Varsovie 1939-1943 Le chantage contre les Juifs »   Jan Grabowski   943.805 GRA

" Un jour, à Bielany, j'ai rencontré dans le tram un camarade de classe d'avant-guerre. Il m'a attrapé par le bras et s'est écrié :"Je le connais, c'est un Juif !"J'ai frappé sur sa main pour lui faire lâcher prise et je suis descendu du tram. C'est vraiment dramatique car, pendant l'Occupation, [...] quand je sortais dans la rue, je craignais plus de rencontrer un szmalcownik polonais qu'un Allemand. " Entre 1939 et la destruction planifiée du ghetto de Varsovie en mai 1943, toute une population de maîtres chanteurs, de délateurs, d'escrocs et d'antisémites patentés ont pris pour nouvelle activité professionnelle la traque des Juifs qui s'aventuraient hors de la " zone d'épidémie " (1939-novembre 1940) puis après novembre 1940 hors du ghetto. Les fugitifs étaient remis à la Gestapo contre récompense. Mais, le plus souvent, ils faisaient l'objet d'un chantage qui les contraignait à payer le silence de leurs délateurs, et ce jusqu'à épuisement de leurs ressources. C'est cette humanité-là, ces szmalcownicy, que l'ouvrage de Grabowski, qui s'appuie en grande partie sur les lettres de dénonciation, donne à voir. Grabowski est témoin de l'émergence en Pologne d'une nouvelle génération d'historiens polonais prêts à mettre en lumière tous les aspects, y compris les plus sordides, des longues et complexes relations judéo-polonaises, avant et pendant la Shoah.

 

archtecture romane

« L’architecture Romane » Guillouët Jean-Marie   723.4 GUI

Les caractéristiques du roman et les éléments de décoration. Les innovations. Le vocabulaire. Des dessins et des plans synthétiques.

 

céréales

« Céréales » Johanna Handschmann    641.631

Des recettes appétissantes pour toutes les occasions.

Des recettes équilibrées et imaginatives expliquées dans les moindres détails. Toutes les recettes photographiées pour vous donner une idée du résultat final. Certaines recettes, un peu plus longues, décomposées en pas-à-pas. Des idées de variantes, des trucs, des conseils. Le nombre de calories, lipides, glucides, protides donné à chaque fois.

 

hymnes

« Hymnes, élégies et autres poèmes » Friedrich Hölderlin   831 HOL

Ce volume comprend également une étude de Théodor Adorno, consacrée à Hölderlin, Parataxe.

Interroger Hölderlin, c’est interroger une existence poétique si forte que, son essence une fois dévoilée, elle a pu faire elle-même la preuve qu’elle était impossibilité t se prolonger dans l néant et dans le vide, sans cesser de s’accomplir. Maurice Blanchot.

intro philo

« Introduction à la philosophie » Karl Jaspers   193 JAS

Jaspers incarne, en Allemagne, l'existentialisme chrétien. Partant de la constatation primordiale de l'existence, le philosophe, échappant au réalisme matérialiste, doit rechercher les conditions du salut de l'homme, c'est-à-dire l'accomplissement de sa liberté. Cet accomplissement, Jaspers le situe en Dieu. Récusant donc la primauté de la science sur la métaphysique et la foi, Jaspers montre comment on peut, depuis Platon, déduire et construire un humanisme philosophique de la liberté.

contes libertins

« Contes libertins » Jean de La Fontaine                  841 LAF

Lestes et légers, souvent osés, ces tableaux où des femmes bafouent en toute impunité leurs balourds de maris, et, où des nonnes rêvent de tendres confesseurs sont un régal de malice et de poésie !

reines de France

« Les reines de France » Paule Lejeune                   944 LEJ

DE Clotilde, épouse de Clovis, roi des Francs, à Marie-Amélie de Bourbon-Sicile, épouse de Louis-Philippe, roi des Français, de la dynastie des Mérovingiens à celle des Bourbons, les reines de France n’ont pas toutes connu la même célébrité. En quinze siècles de monarchie, rares sont celles dont le nom s’est imposé à nous.

petit traité de vie intérieure

« Petit traité de vie intérieure » Frédérique Lenoir   158 LEN

« De tous mes livres de philosophie et de spiritualité, celui-ci est certainement le plus accessible, mais sans doute aussi le plus utile. Car ce n’est pas un savoir théorique que je cherche à transmettre, mais une connaissance pratique, la plus essentielle qui soit : comment mener une vie bonne, heureuse, en harmonie avec soi-même et avec les autres. Ce que je dis ici avec des mots simples et des exemples concrets, comme au cours d une conversation avec un ami, est le fruit de trente années de recherches et d expériences.

Mon témoignage personnel importerait peu s il n était éclairé par la pensée des philosophes et des sages de l’humanité qui ont marqué ma vie : le Bouddha, Confucius, Socrate, Aristote, Épicure, Épictète, Jésus, Montaigne, Spinoza, Schopenhauer, Lévinas parmi d autres.

Exister est un fait, vivre est un art. Tout le chemin de la vie, c’est passer de l’ignorance à la connaissance, de la peur à l’amour. » Frédéric Lenoir

 

si c'était un homme

« Si c’est un homme » Primo Levi                 940.53 LEV

" On est volontiers persuadé d'avoir lu beaucoup de choses à propos de l'holocauste, on est convaincu d'en savoir au moins autant. Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l'accumulation, on a envie de crier grâce.
C'est que l'on n'a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l'état du malheur.
Peu l'ont prouvé aussi bien que Levi, qui a l'air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n'est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n'est que futilité. " Angelo Rinaldi

personne

« Un, personne et cent mille » Luigi Pirandello  854 PIR

«Ne dites plus, ne dites jamais plus que l'approbation de votre conscience vous suffit. Quand vous avez commis telle action ? Hier, aujourd'hui, il y a une minute ? Et maintenant ? Ah, maintenant, vous voilà prêt à admettre que vous auriez peut-être agi de façon différente. Et pourquoi ? Vous pâlissez ? Peut-être reconnaissez-vous aussi à présent, qu'il y a une minute, vous étiez un autre ? Mais oui, pensez-y bien. Une minute avant que ne se produise le fait qui vous occupe, vous étiez non seulement un autre, mais aussi cent autres, cent mille autres... Et il n'y a pas lieu d'en être surpris. Êtes-vous bien sûr que vous serez demain celui que vous affirmez être aujourd'hui ?»

 

cathares et templiers

« Cathares et Templiers » REZNIKOV, Raimonde   271 REZ

Cathares et Templiers furent contemporains et disparurent tragiquement à la même époque, victimes de la conduite impitoyable du Roi de France et du Pape.

Dans cette étude historique, à l’aide de documents inédits, Raimonde Reznikov, libraire à Montségur, propose un regard nouveau sur le passionnant épisode du Moyen âge languedocien.

D’une plume alerte, elle nous fait partager la vie de ces moines-soldats ; mais étaient-ils seulement moines-soldats, ces hommes qui, à l’occasion, s’alliaient avec des condottieres, comme dans les romans de cape et d’épée les plus extravagants ?

de coeur inconnu

« De cœur inconnu » Charlotte Valandrey   927 VAL

Après la parution de L'amour dans le sang, livre dans lequel elle révèle sa séropositivité et sa greffe cardiaque, Charlotte Valandrey reçoit une lettre anonyme : "Je connais le cœur qui bat en vous, je l'aimais..." Ces mots, qui pourraient sembler fous, la bouleversent alors qu'elle est en proie à des cauchemars récurrents, des sensations de déjà-vu et des changements surprenants. Y a-t-il vraiment une autre vie en elle ? Un voyant troublant, un cardiologue amant, une psychanalyste rationnelle et un professeur figé dans le secret médical vont tenter de lui répondre. Un voyage initiatique captivant qui, des mystères de la mémoire cellulaire aux errances du cœur, la mènera peut-être vers ce but ultime : l'amour.

ROMANS

petite fille

 

« La petite fille de M. Linh » Philippe Claudel   R.CLA

C'est un vieil homme debout à l'arrière d'un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu'il s'appelle ainsi. Debout à la poupe du bateau, il voit s'éloigner son pays, celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l'enfant dort. Le pays s'éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l'horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette.

malédiction

« La malédiction de la Méduse »  Erik Emptaz

Le 2 juillet 1816, à la tête d'une mission chargée de reprendre le Sénégal aux Anglais, la frégate La Méduse, commandée par un vieil officier incompétent et alcoolique, échoue au large de la Mauritanie, sur un haut-fond pourtant bien connu des marins. Cent cinquante hommes qui ne pourront prendre place dans les embarcations du bord construisent un radeau de fortune, que les chaloupes remorqueront quelques milles, avant de l'abandonner en pleine mer, avec son fardeau humain.
Entassés sur le radeau, de l'eau jusqu'à mi-cuisse, les naufragés périssent les uns après les autres. Tempêtes, rixes meurtrières, faim lancinante, rage de survivre et désespoir : après quelques semaines, ils ne seront plus que quinze, qui se décideront à manger l'un des cadavres... On connaît le tableau de Géricault, mais sait-on bien les circonstances de ce drame, fait divers historique qui fut, en son temps, un véritable scandale politique ? La malédiction de la Méduse, roman d'une aventure vraie, fait revivre cette incroyable odyssée.

la vengeance aux yeux oirs

« La vengeance aux yeux noirs » Lisa Gardner  R. GAR

Contrainte de démissionner de son poste de shérif-adjoint de Baskerville dans l’Oregon, Lorraine Conner – Rainie – a ouvert à Portland un cabinet d’enquêtes privées. Quand Pierce Quincy, l’un des meilleurs profilers du FBI, vient la trouver, Rainie a du mal à imaginer qu’il a vraiment besoin de son aide. La fille aînée de Pierce, Amanda, vient de mourir. Un an plus tôt elle a provoqué un accident de la route qui l’a laissée inconsciente, le cerveau gravement endommagé. Quincy a des doutes sur les causes de l’accident et refuse que l’affaire soit classée. Son intuition ne tarde pas à se confirmer. A peine Rainie a-t-elle pris l’affaire en main que quelqu’un se fait passer pour Quincy, s’en prend à ses proches et tente de faire retomber sur lui tous les soupçons. Pour celui qui a juré la perte de Quincy, la vengeance n’est pas un plat qui se mange froid, mais glacé…

 

forêt des mânes

« La forêt des Mânes » Jean-Christophe Grangé   R.GRA

A Paris, Jeanne Korowa, brillante juge d'instruction à la vie affective désastreuse enquête avec François Taine sur une série de meurtres particulièrement sauvages : démembrements, cannibalisme, et mises en scène macabres. Trois plantureuses Vénus atrocement dévorées, trois tableaux sanglants entre rituel et folie. Abusant de son autorité, Jeanne fait installer des micros dans le cabinet d'Antoine Féraud, le psychanalyste qui reçoit chaque semaine son ex petit ami, et tombe par hasard sur une séance étrange où un père révèle les pulsions sanguinaires de son fils autiste et son passage à l'acte. Autisme, fécondité, préhistoire : trois pistes qui mèneront Jeanne, au Nicaragua, au Guatemala, puis dans les marais argentins. Au terme de sa quête, dans la forêt des Mânes, elle découvrira une vérité qu'on aurait préféré ne jamais connaître.

 

randonnée

« La randonnée » Christophe Léon               R .LEOb

Quoi de mieux qu'une randonnée pour réconcilier cinq adolescents en rupture avec la vie ? Jeff, l'éducateur, en est persuadé. Le projet est alléchant, Jennifer, Lisa, Mariam, Damien et Lukas quasiment enthousiastes, la montagne est belle. Il faut marcher, camper, faire à manger, se laver dans les torrents glacés, être ensemble 24 h/24. Retour à la nature, retour aux sources, le groupe se révèle soudé et solidaire. Mais Jeff disparaît, et tout devient inquiétant... La montagne est habitée, ils ne sont pas seuls... Mais où est Jeff ?

 

trencavel 1

« La malédiction des Trencavel . Tome1 » Bernard Mahoux  R.MAH

Octobre 1168: Roger Trencavel, vicomte d'Albi, Carcassonne et Béziers s'allie au roi Felipe d'Aragon pour châtier les bourgeois de Béziers qui ont assassiné son père un an auparavant. Mais alors qu'il triomphe, ivre de vengeance, une voix de femme s'élève dans la foule : Ton engeance sera maudite, oubliée de Dieu, effacée de la terre ! La malédiction va s'enfouir très vite dans la mémoire du jeune seigneur mais elle n'en est pas moins réelle... Revenu en son palais de Carcassonne, au coeur de la cité aux cent tours, Roger reçoit l'ambassade de son voisin et ennemi le puissant comte de Toulouse, Raimon V, et accepte la paix qu'il lui propose avec, en gage, sa fille de douze ans, Adélaïs aux yeux couleur de violette. Pourtant lorsque trois ans après ce mariage scellé par la seule diplomatie, Adélaïs de Toulouse arrive en grand équipage à Carcassonne pour épouser Roger Trencavel, la jeune fille s'est déjà donnée à Aimeric de Castelnau, ce beau chevalier qui manie la vielle aussi bien que l'épée. Et si Roger se contente alors d'effleurer du regard le corps de son épouse, il n'a de cesse d'éliminer ce trop séduisant rival... Alternant le ton du journal intime et un style narratif enlevé, Bernard Mahoux rend superbement le contraste des deux tempéraments: le charme de cette jeune comtesse qui raconte sa terrible aventure d'une plume à la fois légère et forte, délicate et caustique, mais toujours raffinée ; l intelligence sauvage du fougueux seigneur de l'Albigeois. «Adélaïs, comtesse de Toulouse» décrit, avec une minutie richement renseignée, l'époque où les Bonshommes de l'église cathare représentent une concurrence dangereuse pour les prélats de l'église romaine... une époque où il ne fait pas bon se tromper dans le choix de ses alliances ! Cette épopée de lumière et de ténèbres a pour cadre chatoyant tout le midi, de Toulouse à la Provence, en passant par les Corbières, les monts de l'Espinouse et l'ondulation du Caroux... «Adélaïs, comtesse de Toulouse» déploie les couleurs de deux cultures, l'une encore rattachée à une rudesse médiévale et rustique, l'autre déjà envolée vers un raffinement courtois et poétique. Un roman sur grand écran.

soleil aveugle

 « Le soleil est aveugle » Curzio Malaparte R.MAL

Parmi les Alpes vertes, bleues, cauchemar cotonneux ou brillant, des officiers paternels donnent des ordres à des Alpins ingénus qui courent sous les obus après des marmottes affolées. L'un de ces officiers, un capitaine, se prend d'affection et de pitié (d'amour ?) pour une estafette garçon vacher, portant une cloche de vache autour du cou. Ce soldat-mulet se fera tuer, comme des centaines d'autres bêtes de somme, humaines et animales, entêtées et joyeuses, sur les neiges du Mont-Blanc. Et le capitaine, se sentant responsable de sa mort, deviendra fou.

homme pressé

« L’homme pressé » Paul Morand   R.MOR

Pierre gâche tout, l'amitié, l'amour, la paternité, par sa hâte fébrile à précipiter le temps. A cette allure vertigineuse, il ne goûte plus ce qui fait le prix de la vie, ni les moments d'intimité que sa femme Hedwige lui ménage, ni la poésie des choses. Il se consume et consume les siens en fonçant vers un but qu'il renouvelle, chaque fois qu'il l'atteint. " A quoi reconnaître qu'on est arrivé si l'on ne s'arrête jamais ? demande la sage Hedwige. Pierre saura trop tôt qu'il ne se hâtait ainsi que pour arriver plus vite au rendez-vous de la mort.

 

fortune

« La fortune d’Alexandrie » Gerald Messadié  R.MES

An 38 de notre ère. Alexandrie est la plus grande métropole de la méditerranée. Même Rome l'envie. Le fameux phare, l'une des Sept Merveilles, est le symbole des lumières que les philosophes et les savants de la ville dispensent au reste du monde. Là se rencontrent et s'affrontent toute les religions, y compris le christianisme naissant.

Delia, une femme vouée au plaisir, disparaît. Une enquête religieuse. Ou philosophique. Ou bien encore sentimentale.

Quand Delia reparaît, Alexandrie l'a métamorphosée : par delà son luxe fou, son affairisme, sa débauche, ses cruautés racistes, ses intrigues politiques, religieuses et philosophiques, ses superstitions, ses immenses et atroces massacres aussi, sa grandeur et ses bassesses, c'est son génie même qui l'a possédée.

 

 

livre lieux et éjours

« Le livre des séjours et des lieux » Mathias Rambaud       R RAM

Avant de lier aux êtres, l'amour lie aux lieux. Tel horizon marin où se respire l'appel de la vie neuve, telle lumière qui distribue la terre en pleins et vides et permet que soit composé un paysage, tel vent qui se lève soudain, venu de nulle part, telle chambre, tel jardin aussi bien : voilà les vraies, car indéfectibles, ligatures. Ces lieux sont ceux que l'on a quittés, ceux dont on est privé, ceux qui se tiennent désormais dans le lointain et qui causent notre tristesse (aussi les grands nostalgiques sont-ils de grands sensuels par voie de dégradation, le corps présent valant comme ersatz du lieu perdu). 

Platon rapporte qu'Aristophane définit l'amour comme séparation. 

Ce sont les premières lignes d'un homme hanté par les lieux de l'enfance, par les rêves, par le ressac de la mer - hanté par ce qui demeure. Promenade d'un rêveur solitaire qui parcourt Narbonne, Montpellier, le Languedoc ; rêverie d'un égaré qui se souvient des chiens errants, des étangs, des lisières, des humiliations, des départs ; méditation d'un philosophe qui débusque la lumière dans les livres et l'amour dans l'écriture et qui, s'interrogeant sans cesse sur le lieu et le lien, ouvre avec ce texte une brèche souveraine et merveilleuse dans la littérature. 

 

8 fléau

« Le 8e fléau » Rezvani   R.REZ

A partir du moment où des insectes avaient surgi de la terre, nul ne pouvait fuir l’obligation de meurtre. D’été en été ces insectes, qui étaient sortis du sol en si grand nombre, avec leurs tarières et leurs plaques couleur d’ambre, avaient rendu les habitants de cette partie reculée du pays plus acharnés à les exterminer, plus méchants, plus en obligation de meurtre. Ceux d’ici les avaient nommés Ambre comme en des temps oubliés fut nommée Absinthe la boule de feu ardent dont Père parlait à Sœur, à Mère et à Riky alors que pressentant sans doute ce qui allait s’accomplir il les menaçait par le ciel.

« Gaspard Hauser ou la paresse du cœur » Jacob Wassermann  R. WAS

En 1828, à Nuremberg, la police recueille un adolescent hagard, qui parle comme un enfant de deux ans. La beauté du garçon intrigue cependant les autorités... En fait ce vagabond n'est autre que le prince héritier de la couronne de Bade. Un bouleversant thriller historique paru en 1908.

 

ROMANS EN ANGLAIS

 

brick kane

“Brick Lane” Monica Ali                    823 ALI

At the tender age of eigteeen, Nazneen's life is turned upseide down. After an arranged marriage to a man twenty years her elder she exchanges her Bangladeshi village for a block of flat in London's East End. In this new world, where poor people can be fat and even dogs go on diets, she struggles to make sense of her existence - and to do her duty to her husband. man of inflated ideas (and stomach), he sorely tests her compliance. 

But Nazneen submits, as she must, to Fate and dévotes her life to raising her family and slapping down her demons of discontent. Until she becomes aware of a Young radical, Karim. 

Against a background of escalating racial and gang conflict, they embark on an affair that finally forces Nazneen to take control of her life ...

 

the far side

“The far side of the world”  Patrick O’Brian   823 OBR

Patrick O'Brian's Aubrey-Maturin tales are widely acknowledged to be the greatest series of historical novels ever written.

Patrick O'Brian takes his hero Jack Aubrey and Aubrey's tetchy, sardonic friend Stephen Maturin on a voyage as fascinating as anything he has ever written. 

It is 1812 and the heroes set course across the South Atlantic to intercept a powerful American frigate outward bound to play havoc with the British whaling trade. If they do not come up with her before she rounds the Horn, they must follow her into the Great South Sea and as far across the Pacific as she may lead them. It is a commission after Jack′s own heart. Maturin has fish of his own to fry in the world of secret intelligence.

 

marrying

“Marrying the mistress” Joanna Trollope  823 TRO

Merrion Palmer was Judge Guy Stockdale's mistress. His Honour's totty, as the Clerk to the Court so succinctly put it. Guy had been having an affair with her for seven years, and neither Laura, his wife of forty years, nor his two grown-up sons, knew anything about her. Guy and Merrion enjoyed a blissful, uncomplicated relationship in stolen moments in Merrion's Bayswater flat, but to the rest of the world Guy seemed to be the model husband, father and grandfather. Now the time had come for Guy to move on. Conscious of the passing years, of the wasted opportunities, he didn't want to keep Merrion a secret any more. He wanted to share her with his family, with the world. He wanted, dammit, to marry her. And he was quite unprepared for the painful storm which followed.

 

the wedding

 

« The Wedding » Danielle Steel  813 STE

Simon Steinberg and Blaire Scott are among the most respected couples in Hollywood. They have defied the Hollywood cliché and stayed together for decades. Their three children - teenage aspiring model Samantha, pre-med student Scott, and entertainment lawyer Allegra - are successful and happy. Allegra, as an attorney to the stars, has a career that consumes so much of her energy that she has little time for a private life - until a chance encounter with a New York writer turns her life upside down. Suddenly, she finds herself planning a wedding at her parents' Bel Air home.

As preparations begin, the chaos of last-minute arrangements, surprise announcements and ever-increasing anxiety brings out both the best and the worst in everyone. But while couples in each generation of the Steinberg family struggle with broken vows and new hopes, the real meaning of Allegra's wedding emerges. It is a bridge between the past and the future, an opportunity for reconciliation, forgiveness and new hope for the future - as weddings often are for us all.

 

 

Posté par mediathequeslc à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 juin 2019

Cercle Littéraire 11 juin 2019

cercle littéraire juin 19

Posté par mediathequeslc à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2019

Avis de Lecture : L'invention de Hugo Cabret

hugo Cabret

"L’invention de Hugo Cabret" Brian Selznick   R.SELr

Trad. Danielle Laruelle

Bayard jeunesse, 2011 (vo 2007), 533 p., 12,90 €

 

4e de couv. :

Hugo Cabret est orphelin : son père, qui l’'élevait, est mort dans l’incendie du musée où il était employé comme horloger. Ses seuls compagnons sont un automate trouvé dans les décombres du musée, sur lequel travaillait son père, et son oncle, un poivrot qui l’'héberge dans les combles de la gare. Un jour, l’oncle disparaît. Hugo n’a d’autre solution que de se cacher et de poursuivre le travail de l’oncle (régler les horloges) en priant pour qu’on ne le découvre pas. Car il a un but : finir de réparer l’automate de son père. Hugo est persuadé qu’une fois en état de marche, celui-ci lui délivrera un message important. Pour cela, il dérobe chaque jour un jouet à un vieux vendeur, se constituant ainsi une réserve de rouages, de ressorts...

Avis de lecture de Rose Marie :

J’avais lu et adoré « Black out / le musée des merveilles » J’étais curieuse de voir ce que l’auteur allait faire avec sa façon de mélanger texte et image. Il existe un film que je n’ai pas vu « L’invention de Hugo Cabret » sorti en 2011 : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=136181.html / voir aussi : https://www.melies.eu/Hugo_Cabret.html

Dans ce roman la fonction des images est différente de « Black out » et la structure narrative différente. Ici l’histoire se déroule de manière linéaire et elle est à la troisième personne.

Les dessins sont  sur un support noir qui encadre et nous plonge dans une palette de gris, en pleine page pour mieux nous immerger dans l’histoire. Dans les phases graphiques, il y a aussi des reproductions de photos extraites de films en noir et blanc.

La thématique des films muets fait partie intégrante de l’histoire, c’est un univers qui inspire apparemment beaucoup l’auteur.

L’histoire se déroule à Paris en 1931. Un orphelin essai de survivre en vivant caché dans les coulisses de la gare Montparnasse. Cela m’a fait penser au fantôme de l’opéra, voir sans être vu. Il s’occupe des horloges, on a donc la thématique du temps qui vient lier le passé et le présent. Il répare un automate du XVIII siècle, il finit le travail de son père mort tragiquement dans un incendie alors qu’il était en train de le réparer. Il aime la magie et les mécanismes qui entourent le monde des illusionnistes. Il chaparde pour ce nourrir mais il se fait prendre par deux fois… aura-t-il droit à une seconde chance, réussira t-il à s’enfuir  ou ira-t-il en prison ? L’amitié entre deux enfants permettra-t-elle de changer le destin ? Coup du sort et destin tragiques, épreuves et tensions dramatiques captivent  le lecteur. L'homme et la créature... On a là des sujets propres au cinéma du début du siècle, on pense aux films de Chaplin et de Buster Keaton.

L’histoire débute en image, on tourne les pages et on a l’impression de visualiser un film animé, toutefois on ne peut pas tourner les pages comme un flipbook. C’est une réelle narration sans texte, on ne peut pas sauter les pages, il faut vraiment les lire, il ne s’agit pas d’une illustration. Ces dessins au crayon comportent de nombreux détails, des visages expressifs, des plans larges on va jusqu'au zoom sur un regard ou un détail, on a un véritable effet de camera. Puis vient la partie écrite descriptions, narration et dialogues.

Ce roman graphique se trouve dans la catégorie jeunesse mais l’adulte avec toutes les références autour du cinéma muet verra des choses que le jeune public ne verra pas.

Si vous voulez vous replonger dans l’univers de Charlie Chaplin, Buster Keaton, Georges Méliés vous ferez une belle expérience de lecture. On ne voit pas passer les 500 pages puisqu’on en feuillette quelques beaucoup (180 pages de texte).

Etrangement l’adaptation cinématographique me tente moins. La couverture ici présentée et celle qui a accompagné la sortie du livre.

L’auteur donne quelques informations supplémentaires en fin de volume.

Bonne lecture

 

 

Posté par mediathequeslc à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


16 mai 2019

Compte rendu du cercle du 14 mai 2019

 

 

cercle mai 19

 

Ce fut une belle soirée avec de nouvelles rencontres et des liens qui se tissent entre les villages... car il n'est pas nécessaire d'être un adhérent de la médiathèque, ni d'être de Saint Laurent de la Cabrerisse pour partager sa lecture.

J'espère que ce compte rendu vous donnera envie de lire et de partager vos avis !

Jean-Marie

700 ans de révoltes

« 700 ans d’histoire » Gérard de Sède   940 SED

L'Occitanie, c'est d'abord l'aire d'une langue, parlée au sud de la Loire, des Alpes aux Pyrénées et de l'Atlantique à la Méditerranée. C'est aussi le foyer d'une civilisation originale qui fut aux XIIe et XIIIe siècles la plus avancée d'Europe sur le triple plan de l'économie, de la culture et des institutions. Depuis sept cents ans, face au centralisme de l'Etat français, les Occitans n'ont jamais cessé de défendre leur identité, fondée sur des valeurs de liberté. Les révoltes de Bernard Délicieux, des Tuchins, des Croquants, la république bordelaise de l'Ormée, les guerres des camisards et des Demoiselles, la résistance au coup d'Etat du 2 décembre, les Communes de Marseille et de Narbonne, la révolte des vignerons de 1907, le soulèvement du Larzac, sont autant d'épisodes de cette lutte méconnue ou délibérément gommée. C'est une incursion passionnante dans l'histoire de l'Occitanie à laquelle nous convie l'auteur, à travers ce livre-culte publié au début des années 80 et réactualisé aujourd'hui...

 

G01400

« Baiser Féroce » Roberto Salviano  (Non disponible)

Après les événements tragiques qui clôturent Piranhas, Nicolas, dit Maharaja, a juré de se venger. Il ne reculera devant rien pour conquérir Naples, enterrer les vieux parrains et être couronné roi. Entouré de son baby-gang, Nicolas n'a jamais semblé aussi proche de son rêve. Le coût du sang est élevé et la course au pouvoir infinie ; les alliances ne durent qu'aussi longtemps que l'argent coule à flots. Désormais craints et respectés, Nicolas et ses frères brûlent leur vie par les deux bouts, au risque de sacrifier ceux qu'ils aiment le plus. Pourtant, ils devront apprendre à perdurer. Après le succès de Piranhas, Roberto Saviano parachève son immersion dans l'univers criminel napolitain par une apothéose digne des plus grands films de gangsters. Grâce à une narration toujours aussi percutante, il nous plonge dans un monde brutal que l'on peut voir comme le reflet de notre société actuelle. C'est bouleversé par la force du récit et des personnages que l'on referme ce roman palpitant.

 

Claire

lièvre de patagonie

« Le lièvre de Patagonie » Claude Lanzmann   BDA 927.914 LAN

 Voir aussi  wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Lanzmann

«Quand venait l'heure de nous coucher et de nous mettre en pyjama, notre père restait près de nous et nous apprenait à disposer nos vêtements dans l'ordre très exact du rhabillage. Il nous avertissait, nous savions que la cloche de la porte extérieure nous réveillerait en plein sommeil et que nous aurions à fuir, comme si la Gestapo surgissait. «Votre temps sera chronométré», disait-il, nous ne prîmes pas très longtemps la chose pour un jeu. C'était une cloche au timbre puissant et clair, actionnée par une chaîne. Et soudain, cet inoubliable carillon impérieux de l'aube, les allers-retours du battant de la cloche sur ses parois marquant sans équivoque qu'on ne sonnait pas dans l'attente polie d'une ouverture, mais pour annoncer une brutale effraction. Sursaut du réveil, l'un de nous secouait notre petite sœur lourdement endormie, nous nous vêtions dans le noir, à grande vitesse, avec des gestes de plus en plus mécanisés au fil des progrès de l'entraînement, dévalions les deux étages, sans un bruit et dans l'obscurité totale, ouvrions comme par magie la porte de la cour et foncions vers la lisière du jardin, écartions les branchages, les remettions en place après nous être glissés l'un derrière l'autre dans la protectrice anfractuosité, et attendions souffle perdu, hors d'haleine. Nous l'attendions, nous le guettions, il était lent ou rapide, cela dépendait, il faisait semblant de nous chercher et nous trouvait sans jamais faillir. A travers les branchages, nous apercevions ses bottes de SS et nous entendions sa voix angoissée de père juif : «Vous avez bougé, vous avez fait du bruit. - Non, Papa, c'est une branche qui a craqué. - Vous avez parlé, je vous ai entendus, ils vous auraient découverts». Cela continuait jusqu'à ce qu'il nous dise de sortir. Il ne jouait pas. Il jouait les SS et leurs chiens». Ecrits dans une prose magnifique et puissante, les Mémoires de l'auteur de la Shoah disent toute la liberté et l'horreur du XXe siècle, faisant du Lièvre de Patagonie un livre unique qui allie la pensée, la passion, la joie, la jeunesse, l'humour, le tragique.

 

Lulu

ta-deuxieme-vie-commence-quand-tu-comprends-que-tu-n-en-as-qu-une

« Ta vie commence quand tu comprends que tu n’en a qu’une »   Raphaëlle Giordano  R GIO (Grands caractères)

- Vous souffrez probablement d'une forme de routinite aiguë. - Une quoi ? - Une routinite aiguë. C'est une affection de l'âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude... - Mais... Comment vous savez tout ça ? - Je suis routinologue. - Routino-quoi ? Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves...

Maria

atlas des reflets célestes

«Atlas des reflets célestes »  Goran Petrović   BDA R. PET

Almanach, fable morale, grimoire, livre des mystères, encyclopédie, récit utopique, conte philosophique, ce livre se présente avant tout comme un atlas, et l'auteur, sous les traits d'un cartographe, lance au lecteur-voyageur une invitation à la balade. 

Et nous parcourons le chemin en suivant les aventures d'une bande d'amis, famille utopique composée par affinités électives. Ces huit hurluberlus partagent une maison à laquelle ils ont ôté le toit afin de supprimer une barrière entre eux et l'harmonie des sphères. Grands rêveurs, ils partagent également leurs songes. Au sujet de ceux-ci, on peut lire dans ce roman régi par un onirisme flamboyant : « Au cours de la vie les rêves peuvent rapetisser, grandir, se transmettre, se perdre, se prêter, s'offrir, se voler. Il convient de les garder soigneusement. Ils ne conditionnent pas seulement la dimension d'un individu, mais, additionnés les uns aux autres, celle de l'humanité. »
Ce premier roman de Goran Petrovic peut être considéré comme un manifeste de sa poétique personnelle. Sont déjà là tous les rouages thématiques et stylistiques de ses œuvres ultérieures.

 

Guy

ces rêves qu'on piétine poche

« Ces rêves qu’on piétine » Sébastien Spitzer   R. SPI

À Berlin assiégé, la femme la plus puissante du IIIe Reich se terre avec ses six enfants dans le dernier refuge des dignitaires de l'Allemagne nazie. L'ambitieuse s'est hissée jusqu'aux plus hautes marches du pouvoir sans jamais se retourner sur ceux qu'elle a sacrifiés. Aux dernières heures du funeste régime, Magda s'enfonce dans l'abîme, avec ses secrets.

Au même moment, parmi les colonnes des survivants de l'enfer des camps, marche une enfant frêle et silencieuse. Ava est la dépositaire d'une tragique mémoire : dans un rouleau, elle tient cachées les lettres d'un père. Richard Friedländer, raflé parmi les premiers juifs, fut condamné par la folie d'un homme et le silence d'une femme : sa fille. Elle aurait pu le sauver. Elle s'appelle Magda Goebbels.

 

 

Aline

surgir

« Surgir » Etel Adnan  (Non disponible)

Exploration fragmentaire de la réalité, voici un livre inondé de mouvements : le mouvement de l’esprit, du temps, de la mémoire et de l’amour. Un nouveau volume de prose aphoristique et de poésie philosophique d'Etel Adnan, dont le travail a été décrit par le New York Times comme «l’héritier méditatif des aphorismes de Nietzsche, du Livre d’heures de Rilke et des versets du mysticisme soufi». Son écriture concise et rythmée est admirablement rendue dans la traduction de Pascal Poyet.

 

Anne

cher amour

« Cher amour » Giraudeau  R.GIR

Un homme écrit à la femme qu'il n'a pas encore rencontrée, il lui parle de ses voyages, avec passion, avec humour, il écrit pour vivre et pour la séduire. De l'Amazonie au Cambodge en passant par le Chili, l'Indonésie ou Djibouti, il raconte des histoires extraordinaires ainsi que des paysages et des vies quotidiennes, et à ses retours à Paris, où il cherche cette inconnue, ses expériences sur des tournages de film ou au théâtre. Il nous fait partager des expériences hors du commun ainsi que sa quête de l'amour et de lui-même.

Un roman autobiographique qui donne parle d’autres livres tels que :

chant de silbaco

« Le chant du Silbaco » Jacques Meunier    (NON Disponible)

Traduit en huit langues, le livre qui fit connaître le nom de Jacques Meunier et d'Anne-Marie Savarin était introuvable en France depuis quinze ans. Ethnologues, mais surtout poètes des lieux et complices des hommes qui les habitent, les auteurs dressent l'inventaire captivant du passé, du présent et du futur terriblement menacé d'une contrée où ils ont vécu plusieurs années: l'Amazonie. Leur livre est à la fois un ouvrage d'historiens, un essai ethnographique, un recueil de récits émouvants ou atroces, un pamphlet, un chant d'amour et de rage, un poème... Car ce qu'ils ont connu de l'Amazonie les a tout ensemble séduits et révoltés, et c'est en amoureux écorchés qu'ils nous livrent la chronique de ce monde sauvage, depuis l'arrivée des Espagnols et des Portugais jusqu'a nos jours. L'épopée des conquistadors, celle des bandes errrantes, des planteurs de caoutchouc, des chercheurs de curare, d'or ou d'uranium : autant d'aventures qui ont fait rêver, mais dont les communs dénominateurs s'avèrent avoir constamment été la cruauté, la violence, la folie... Ce cri d'alarme et de désespoir est plus que jamais d'actualité - même si, à sa suite, un mince espoir semble s'être rallumé à l'horizon de ce territoire magique qui demeure le dernier refuge de notre sauvagerie"."

géant blessé

« L’Amazone un  géant blessé » Alain Gheerbrant  BDA 981.1 GHE

En 1542, les conquistadors Gonzalo Pizarro et Francisco de Orellana tentent de trouver une nouvelle route vers l'Inde, au-delà de la gigantesque barrière des Andes. Ils échouent, mais rencontrent de farouches guerrières, les Amazones, et découvrent un fleuve immense, qu'ils baptisent « Amazone ». En quête d'un mythique Eldorado, les aventuriers sillonnent désormais le fleuve et la forêt amazonienne. À partir du XVIIIᵉ siècle, naturalistes et géographes y réalisent de grands voyages scientifiques et entrent en contact pacifique avec les Indiens. Après la grande exploitation du caoutchouc au tournant du XXᵉ siècle, qui décime les populations indiennes, la déforestation, la pollution et le pillage des ressources naturelles mettent aujourd'hui en péril leurs cultures traditionnelles, en symbiose avec le plus vaste écosystème forestier du monde. Tout en retraçant les étapes de la découverte et de l'exploration de l'Amazonie, Alain Gheerbrant, explorateur et écrivain, lance un cri d'alarme devant le danger qui menace le patrimoine de l'humanité tout entière.

 

M.

chanson douce

« Une chanson douce » Leila Slimani   R.SLI

«Louise ? Quelle chance vous avez d’être tombés sur elle. Elle a été comme une seconde mère pour mes garçons. Ça a été un vrai crève-cœur quand nous avons dû nous en séparer. Pour tout vous dire, à l’époque, j’ai même songé à faire un troisième enfant pour pouvoir la garder.» Lorsque Myriam décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise et sont conquis par son aisance avec Mila et Adam, et par le soin bientôt indispensable qu’elle apporte à leur foyer, laissant progressivement s’installer le piège de la dépendance mutuelle.

 

Rose-Marie

hugo Cabret

« L’invention de Hugo Cabret » Brian Selznick   BDA R. SELr

Hugo Cabret est orphelin : son père, qui l’élevait, est mort dans l’incendie du musée où il était employé comme horloger. Ses seuls compagnons sont un automate trouvé dans les décombres du musée, sur lequel travaillait son père, et son oncle, un poivrot qui l’héberge dans les combles de la gare. Un jour, l’oncle disparaît. Hugo n’a d’autre solution que de se cacher et de poursuivre le travail de l’oncle (régler les horloges) en priant pour qu’on ne le découvre pas. Car il a un but : finir de réparer l’automate de son père. Hugo est persuadé qu’une fois en état de marche, celui-ci lui délivrera un message important. Pour cela, il dérobe chaque jour un jouet à un vieux vendeur, se constituant ainsi une réserve de rouages, de ressorts... Seulement, un matin, le vieil homme le prend la main dans le sac : il lui confisque son carnet de croquis, indispensable à la réparation de l’automate, et l’oblige à travailler pour lui… Grâce à sa nouvelle amie Isabelle, la fille du vieil homme, Hugo finira par réparer l’automate, qui reconstituera sous ses yeux un dessin de Georges Méliès, le créateur du Voyage dans la Lune. Et il découvrira que le vieux marchand n’est autre que Méliès que tout le monde croyait disparu.

Posté par mediathequeslc à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 mai 2019

Cercle littéraire de mai

cercle mai 19

 

 

Mardi 14 mai 18h à la médiathèque de Saint Laurent de la Cabrerisse (11220) 

Posté par mediathequeslc à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2019

Exposition jardin public, jardin secrets

 

expo à venir

Posté par mediathequeslc à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2019

Avis de lecteur :Sports et sportifs français sous Vichy

 

sports e sportifs

 

"Sports et sportifs français sous Vichy" Bernard Prêtet (Non disponible)

Avis de Christian

L’auteur :

Professeur d’histoire et géographie en retraite, Bernard Prêtet présente la particularité d’être docteur en sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS).

Il avait 10 ans en 1940 ;

En qualité de spécialiste de l’histoire du sport, il a participé, sous la conduite de Jean-Pierre Azéma, à la commission instituée en 2000 par Marie-Georges Buffet pour revenir sur le passé sportif de Vichy. Il fut l’un des rédacteurs du rapport final « La politique du sport et de l’éducation physique en France pendant l’Occupation », publié en 2002.

L’ouvrage :

Ce volume de 427 pages publié en 2016 constitue la version remaniée d’une thèse de doctorat sur le sport en France sous l’occupation. L’auteur y aborde successivement les instances sportives, les sportifs, les pratiques amateurs, les spectateurs, les liens entre la sphère sportive et le régime de Vichy, …

Il s’est surtout attaché à l’étude du fait sportif et du vécu des sportifs pour finir par l’interroger sur l’engouement sportif croissant des français et des françaises sous l’Occupation.

Cette thèse intitulée « Sportifs et sports en France 1940-1945 a été soutenue en 2014 à l’université de Paris-Ouest Nanterre la défense.

Il s’agit d’un véritable travail d’historien s’appuyant sur l’analyse des sources désormais disponibles et sur une enquête orale, longue et minutieuse auprès des sportifs, célèbres ou anonymes, survivants de la période, l’auteur apporte toujours des réponses très nuancées.

Grâce à l’impulsion donnée par la politique volontariste du Front Populaire, le sport intéresse de plus en plus de monde, tant en qualité de spectateurs que de pratiquants. Il occupe des espaces et mobilise des intérêts économiques et politiques considérables illustrés, pour le pire, par les Jeux Olympiques de Berlin en 1936.

Malgré les rigueurs des pénuries et de l’occupation, le sport français poursuit son essor au cours des « années noires ».

 

Posté par mediathequeslc à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 avril 2019

Avis de lecture : Petits miracles au bureau des objets trouvés

objets trouvés

« Petits miracles au bureau des objets trouvés » Salvatore Basile  R.BAS (Gros caractères)

 

Auteur :

Basile Salvatore est scénariste et réalisateur. Mai 1940, Foggia, Italie

Depuis 2005, il enseigne l'écriture créative (les œuvres de fiction et les scénarios de films) à la Alta Scuola in Media, Comunicazione e Spettacolo de l'Université catholique du Sacré-Cœur à Milan.

4e de couv. :

Dans une petite gare italienne, Michele collectionne les objets trouvés. Depuis trente ans, le jeune gardien n’a jamais quitté ce lieu où, enfant, il a vu sa mère disparaître en emportant comme seul souvenir son journal intime. Un jour, Elena, une jeune femme à la vitalité exubérante, déboule dans sa vie comme un tourbillon et vient briser sa solitude. Mais la peur d’un nouvel abandon paralyse Michele. Jusqu’à ce qu’il découvre, coincé entre deux sièges d’un wagon, le journal intime de son enfance…
Petits miracles au bureau des objets trouvés raconte l’histoire de destins fêlés qui se croisent et reprennent ensemble goût à la vie.

 

Avis de lecture de Rose-Marie

Parfois la vie ne tiens qu’à une rencontre, celle de la bonne personne qui vous donnera l’impulsion nécessaire pour vous projeter dans l’avenir. Ici tout part d’une poupée oublié dans un train et d’un cahier retrouvé dans ce même train.

J’avais imaginé une toute autre histoire en lisant le titre, celle-ci n’est pas pour me déplaire bien au contraire. Elle parle âmes pures, solitaires qui vont se croiser. Deux souffrances peuvent-elles s’annuler si on les conjugue ? Vous verrez bien !

C’est un roman qui joue avec le temps et l’espace en des va et vient comme les vagues de la mère toute proche ou comme le train qui ne fait que cette ligne ferroviaire avec ses arrêts réguliers.

La gare c’est le point fixe, le point d’ancrage, le port qu’il ne faut pas quitter au cas où la mère reviendrait.

Elena l’aide à faire les premiers pas pour ne plus être passif et dans l’attente, aller vers sa mère et aller vers les autres.

Ce roman montre de nombreux paradoxes, Michele voit beaucoup de gens depuis son quai de gare et pourtant il est seul. Sa maison c’est une île.

A l’approche de la trentaine Michele va vivre un voyage initiatique, il sera surtout bien guidé par les femmes à commencer par l’absente (dont la photo est un sésame), puis la dame du train… bien sûr il y a des hommes mais ils sont liés à un apprentissage par le négatif (beaucoup d’idées vénales et violence…).

Il a une formation de la vie réelle en accéléré, une expérience après l’autre, il encaisse les coups, il grandit dans sa tête et dans son corps sans avoir trop le temps de reprendre son souffle.

C’est un roman à la troisième personne on va donc suivre Miquele et Elena même séparés.

Il y a beaucoup de scènes touchantes car Miquele a un côté naïfs d’un enfant coincé dans un corps d’adulte, c’est dû au mode de vie qu’il s’est choisi pour se protéger, il n’a aucun problème mental. Elena c’est une autre histoire une autre souffrance et une autre façon de se protéger.

Le thème de l’abandon et ses conséquences, le traumatisme de celui qui reste, est omniprésent. Les objets viennent recréer cette bulle de sécurité.

La notion de temps avec l’image des rails est très intéressante puisque le train fait des allers-retours sans s’écarter de la ligne de temps. Ce n’est qu’en sortant de la gare qu’il va prendre des chemins de traverse et modifier sont rapport au temps et que les souvenirs affluent plus nombreux et qu’il envisage un autre avenir que celui de la régularité.

Les rails représentent l’horizontalité, Miquele le remarque lui-même ils a toujours vécu près du sol, en allant en ville il va découvrir la verticalité (chambre d’hôtel au troisième p. 176) la hauteur lui donne un sentiment de vertige avec l’idée de précipice. Est-ce que cela va lui tourner la tête et lui faire voir la vie d’une manière plus hautaine ?

Les relations entre Elena et Miquele vont évoluer au fur et à mesure que Miquele fait de nouvelles expériences. Il y a des déchirements qui se produisent, chacun va vivre son amour à sa façon.

Je vous laisse découvrir ces histoires que j’ai eu grand plaisir à lire, oui je le dis au pluriel car on la quête de Miquele va donnée lieu à un besoin de partager sa propre histoire aux gens…

Vous allez voir ce qu'il trouvera au bout du chemin et ce qu'il retirera de cette expérience qui va changer sa vie.